Accusés

March 8, 2015

Moselle : un homme tué à Lorquin, quelques jours après le meurtre d’une ado

Filed under: Uncategorized — Poltoine @ 7:05 pm

image MEURTRES – À Lorquin, village de Moselle, un homme de 45 ans a été retrouvé samedi, poignardé à mort. C’est le second crime en l’espace d’une semaine dans cette commune, après la découverte du corps d’une ado, mercredi. Mais selon nos informations, les deux affaires ne seraient pas liées.

Mais que se passe-t-il à Lorquin, paisible commune de quelques 1300 âmes au sud de la Moselle ? Niché entre les Vosges et la rivière de la Sarre Blanche, ce village qui abrite un lotissement tranquille, un supermarché et un collège n’est pas habitué à pareille agitation.

La soirée du mercredi 4 mars marque le premier acte d’un défilé macabre inattendu. Le corps d’une jeune fille de 17 ans est retrouvé par sa maman, dans la véranda familiale, lardé de coups de couteau. L’adolescente, scolarisée en Alsace, était rentrée pour les vacances. Aussitôt, le maire de Lorquin se déclare choqué et précise auprès de la presse locale que la famille, arrivée récemment dans la commune, “n’était pas défavorablement connue”.

Pas de meurtres en série

Le lendemain à 21 heures, nouvelle découverte glaçante. Dans un studio en face de l’église, au cœur du village, un jeune homme de 20 ans, identifié comme l’ex-petit ami de la victime, est retrouvé pendu par les forces de l’ordre. Christian Mercury, procureur de la République de Metz en charge de l’affaire, soupçonne le garçon d’être à l’origine du premier meurtre et s’engage sur la piste d’un crime passionnel. “Des analyses scientifiques sont en cours”, précise-t-il toutefois, prudent.

L’affaire semble donc être résolue, mais voilà que samedi après-midi, toujours à Lorquin, un homme de quarante-cinq est découvert mort dans sa chambre à coucher, selon l’Est Républicain. Il a le crâne fracassé. Joint par Metronews, le commissariat de Sarrebourg, présent sur les lieux des deux crimes, s’empresse de démentir tout début de rumeur annonçant une potentielle série meurtrière : “Les similarités sont troublantes il est vrai, mais nous pouvons affirmer avec certitude que ces deux crimes ne sont pas liés”.

Et pour cause, dans le meurtre du quarantenaire, un suspect est déjà identifié. De sources concordantes, il s’agit d’une femme. Elle se serait suicidée en se noyant dans un lac, non loin de la commune. Là aussi, une rupture sentimentale serait à l’origine du drame.

Advertisements

Leave a Comment »

No comments yet.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Create a free website or blog at WordPress.com.

%d bloggers like this: