Accusés

September 3, 2011

Patrick Trémeau

Filed under: Faites Entrer l'Accusé — Poltoine @ 8:54 pm

Patrick Trémeau est un violeur multirécidiviste qui a fait changer la loi sur le suivi des délinquants sexuels. Dans les années 90, il a agressé 13 femmes et a été condamné à 16 ans de prison. Ses victimes, convaincues qu’il allait récidiver, se sont mobilisées pour que leur agresseur ne sorte pas de prison. En vain : à peine sorti, en 2005, Trémeau a violé à 3 reprises, provoquant un tollé médiatique et une modification de la loi. Entre juin 1993 et mars 1995, les policiers recueillent 13 plaintes pour des agressions sexuelles dans l’Est de Paris ; le plus souvent dans des parkings souterrains. Anne Bordier et trois autres femmes racontent les mots de leur violeur, son regard inoubliable, tandis qu’elles restaient tétanisées par la peur… et durablement traumatisées. Sur les dents, la PJ de Paris traque donc pendant près deux ans, et sans succès, un prédateur qui s’attaque à des femmes qui ont le même profil : belles, cultivées, d’un bon niveau social. Jusqu’à ce qu’un hasard ne les mette sur la voie. Le 29 mars 1995, une femme se présente au commissariat du XXe arrondissement de Paris. Elle vient d’être victime d’un viol dans le parking souterrain de sa résidence. Son agresseur portait des chaussures jaunes. Tandis qu’elle témoigne, un homme est arrêté pour un vol à la roulotte dans un parking du XIIe arrondissement. Il s’appelle Patrick Trémeau et porte des chaussures… jaunes ! Le détail fait tilt ! Les policiers convoquent les victimes, qui reconnaissent alors formellement leur agresseur, notamment son regard. Les policiers apprennent que le casier judiciaire de Trémeau est déjà bien rempli. En 1984, à 21 ans, il a pris 18 mois de prison pour s’être masturbé devant une autostoppeuse. En 1987, 7 ans de prison pour le viol d’une jeune femme à Créteil. C’est donc un habitué qui prend place dans le box pour son procès à l’automne 1998. Il évoque son enfance malheureuse, les maltraitances et viols qu’il aurait subis. Face à lui, 11 de ses 14 victimes, soudées. Mais elles sortent du procès persuadées par son regard narquois qu’il récidivera, malgré une condamnation à 16 ans de prison. Lorsqu’en 2003, Trémeau fait une première demande de libération conditionnelle, elles se mobilisent pour empêcher sa sortie. L’expert psychiatre, Daniel Zagury, évoque un homme qui se venge sur les autres femmes de l’amour que sa mère ne lui a pas donné. Il déconseille sa sortie sans un suivi régulier et rigoureux. Pourtant, Patrick Trémeau (…)

Advertisements

2 Comments »

  1. Howdy! Do you use Twitter? I’d like to follow you if that would be ok.

    I’m undoubtedly enjoying your blog and look forward to new
    posts.

    Comment by whiteheads — July 1, 2014 @ 12:39 am | Reply

    • Désolé, je n’ai pas de Twitter pour le moment

      Comment by polo1769 — March 3, 2015 @ 10:53 pm | Reply


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Create a free website or blog at WordPress.com.

%d bloggers like this: