Accusés

September 3, 2011

Albert Foulcher

Filed under: Faites Entrer l'Accusé — Poltoine @ 8:43 pm

Sur la route d’Albert Foulcher, il y a six cadavres. Le premier, en 1993, celui d’un assureur concurrent à qui il reprochait de l’avoir coulé ; puis quatre en un seul jour de janvier 2001, au cours d’une folle cavale vengeresse dans le Languedoc. Le dernier cadavre, c’est le sien. Car Foulcher s’est suicidé. Jusqu’au bout, il aura préféré s’en remettre à lui-même plutôt qu’à la justice. Le 21 janvier 1993, André Meffray dînait chez lui, à Pailhès, près de Béziers, quand on a sonné au portillon. Il est sorti. On l’a abattu de cinq balles de revolver. Une exécution. Deux témoins ont vu le tueur s’enfuir dans une voiture sombre à bandes rouges. Chez Meffray, les gendarmes découvrent des photos d’identité de lui, le visage tuméfié. Elles sont récentes. Les traces d’un accident ou celles d’une rouste ? L’enquête n’apportera jamais de réponse. Retraité d’un grand groupe d’assurances, André Meffray avait repris récemment quelques activités. D’après sa femme, il proposait des placements à d’anciens clients. Des placements parfois hasardeux. Voilà peut-être une piste… En parallèle, les gendarmes se lancent à la recherche de l’arme du crime. Grâce à l’analyse des balles, les experts ont identifié 22 modèles. Les armuriers du coin sont priés de répertorier les possesseurs de ce type d’armes. Et justement, l’un d’entre eux se souvient qu’un client lui a fait une drôle d’impression. L’homme, Albert Foulcher est un habitué des stands de tir. Il détient un Dan Wesson, l’une des armes évoquées par les balisticiens. Coïncidence troublante, c’est un ex-collègue assureur d’André Meffray. Quand celui-ci a pris sa retraite, Foulcher a hérité d’une partie de son portefeuille. Mais les affaires ont rapidement périclité. En 1988, Foulcher a renoncé, persuadé que Meffray détournait d’anciens clients, au profit d’un autre de ses successeurs : un certain Michaud. Depuis, Foulcher vivote, entretenu par l’une de ses maîtresses. Aurait-il voulu se venger cinq ans plus tard ? En garde à vue, Foulcher nie farouchement. Malgré les armes, les balles retrouvées chez lui. Ainsi qu’une voiture, sombre, à bandes rouges. Il prétend qu’il était avec une de ses maîtresses, Isabelle Susic, au moment du drame. Sauf qu’Isabelle dit le contraire. Elle a beau revenir sur ses déclarations 4 mois plus tard, personne ne la croit. Foulcher est mis en examen et écroué. (…)

Advertisements

Leave a Comment »

No comments yet.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Create a free website or blog at WordPress.com.

%d bloggers like this: